Pour conclure notre série d’entretien, Jean-Pierre EGGER nous révèle sa perception de la force mentale chez l’être humain qu’il soit sportif ou non, nous propose un outil et des pistes de réflexion.

Jean-Pierre Egger, le mental gagnant !

Jean-Pierre Egger, le mental gagnant !

7) Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui doute de ses capacités mentales ?

Il s’agit avant tout de détecter les points forts et les points faibles de son profil des capacités mentales concernées dans son activité.

Je vous soumets ci-dessous un questionnaire général que nous utilisons pour évaluer sur une échelle à 5 points les facteurs suivants :

 

MA FORCE MENTALE

1 Pas du tout        2 Rarement le cas        3 C’est le cas        4 La plupart du temps        5  C’est  toujours le cas

[one_second]

Capacité de détente

Capacité d’activation

Diriger sa motivation

Volonté

Capacité de résistance

Capacité de concentration

Capacité d’anticipation

Communication

Stratégie                                                                       

Fixer des objectifs

Flexibilité

Visualisation (de  l’interlocuteur)

Visualisation (personnelle)

Proprioception (perception de son corps)

Récupération

Distraction

Gestion du stress et des attentes

Oublier les fautes

Gestion de la défaite (des erreurs)

Paix intérieure

Contrôle de la pensée

Confiance en soi

[/one_second]

[one_second]

Je peux  rapidement me détendre

Je peux rapidement m’activer

Je peux me mobiliser pour une  journée de travail intense

Je veux réaliser une performance de haut niveau

Je resterai concentré jusqu’à la dernière seconde

Je peux me focaliser de façon optimale sur ma tâche

Je sens ce que je dois faire pour gagner

Je communique à mon team ce qui  joue ou ne joue pas pour moi

Je suis stratégiquement fort  et capable de m’adapter à des situations  nouvelles

J’ai des objectifs clairs et m’y réfère constamment

Je parviens facilement à m’adapter à une nouvelle situation

Je parviens facilement à m’adapter à mes interlocuteurs

Je me vois en train de réussir ma présentation

En visualisant mon intervention,  je la ressens physiquement

Je récupère bien d’un engagement à l’autre

Je parviens bien à m’isoler

Je résiste bien à la pression des attentes des autres et des miennes

Je ne me laisse pas influencer par une faute passagère

Je tire les conséquences d’une défaite dans le sens d’un apprentissage

Je garde mon calme également en situation de stress

Je pense positivement et je suis orienté solutions

Je sais ce dont je suis capable

[/one_second]

Remarque : Sur la base des résultats, il s’agira certes de travailler les points faibles,  sans pour autant délaisser les points forts, qui doivent être tellement forts qu’on n’aperçoit pratiquement plus les points faibles !

Il appartiendra ensuite à l’entraîneur ou au préparateur mental de choisir les techniques de travail pour développer ces différentes capacités.

 

8) Croyez-vous que la force mentale puisse se développer ?

Si ce n’était pas le cas, je n’aurais pas répondu à toutes les questions précédentes !

Plus sérieusement, je suis persuadé que nous ne sommes qu’au début d’une véritable exploitation de nos ressources mentales ;  si l’on admet que la typologie est encore trop peu connue à ce jour, il reste beaucoup de travail pour l’amélioration de la performance des humains et cela dans tous les domaines d’activités !

 

 9) Pensez-vous que la préparation mentale est importante dans le programme d’entraînement d’un sportif de haut niveau ?

Il constitue sans nul doute une grande valeur ajoutée…. à condition de ne pas en faire une secte mais un outil de travail utile voir indispensable à la réalisation de performances de haut niveau.

 

 10) Pensez-vous qu’une préparation mentale soit également utile pour des cadres d’entreprises ?  egger

En tant que responsable de la formation des entraîneurs de haut niveau dans mon pays, je faisais souvent appel à des cadres supérieurs de nos entreprises pour nous présenter leurs outils de management dans leurs domaines d’activités. Après l’intervention du chef de la formation d’une très grande entreprise suisse, ce dernier m’a demandé de définir, sur la base de mes nombreuses expériences d’entraîneur et de coach, les paramètres du succès, afin de les présenter à ses propres cadres et de réaliser avec eux un transfert dans son entreprise.

Cet événement a été pour moi le départ d’une carrière très motivante, partagée entre mes responsabilités d’entraîneur et de coach et celle d’intervenant dans des séminaires de formation d’entreprises, ou des ateliers et conférences, traitant du « chemin de l’excellence«  qui a constitué ma stratégie de fonctionnement en sport durant de nombreuses années, avec – il convient de le relever – beaucoup de succès.

Après vingt ans d’expériences consacrés au « mariage heureux » entre le monde du sport d’élite et le monde toujours plus exigent  de l’entreprise, je reste convaincu que l’échange fructueux traitant de thèmes tels que le coaching, le team-building, la motivation, le développement ou la croissance et le management de l’énergie, ne peut qu’enrichir les 2 parties pour le développement de leur niveau de performance et d’excellence respectifs.

Merci Jean-Pierre

LOGO-CERCLE-POUR-WEB Suite à un problème d’ordre technique avec la bande d’enregistrement, l’interview d’Édouard BERNADOU ne pourra être mis en ligne.